Raison 1: Tu n’as pas le choix de t’entraîner!

Quand tu fais des courses de 5 ou 10 km, vient le jour, si tu deviens en forme, où tu peux les terminer sans t’entraîner de manière très assidue, où tu peux attendre quelques semaines avant la course pour enfiler tes espadrilles (bon ok, c’est mon côté naïf qui dit ça). On peut toujours vouloir améliorer son temps et sa performance, vous me direz. C’est vrai!…

Demeure que quand tu t’inscris à un 50 km, un 65 km ou un 80 km, en forêt, que ça t’a coûté 150$, que c’est à plusieurs heures de route de chez toi et que tu as toute une logistique à organiser pour y participer, tu te dis que ça vaudrait peut-être la peine d’essayer de faire en sorte d’au moins pouvoir le terminer. Tsé.

Et généralement, tu commences à y penser quelques mois avant l’évènement… !

En tout cas, quand j’ai décidé que je n’aurais pas de 3e enfant avant de me remettre en forme comme je pouvais l’être avant de devenir maman, et que j’ai décidé que je voulais un 3e enfant, idéalement avant longtemps(!), c’est l’entraînement pour un trail de longue distance qui m’est apparu idéal pour réintégrer en force et rapidement le sport dans mon quotidien. Et quand en plus tu t’arranges pour que tout le monde soit au courant que tu veuilles faire une folie comme ça: le matin, quand tu es fatiguée, tu te lèves quand même pour aller t’entraîner!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s