Raison 22: Ça fait mal!

On ne se contera pas de menteries : courir en trail pendant des heures, ça fait mal. Mal aux jambes, mal au ventre, mal au dos, mal à la tête parfois. Il est bien rare, je crois, de ne ressentir absolument aucune souffrance.

Mais c’est aussi ce qui rend l’exercice passionnant. Apprendre à gérer sa douleur et à la prévenir, la sentir venir, la guérir, la supporter, tenter de l’ignorer, finir par l’accepter. C’est aussi la douleur des jours qui suivent, où tu ressens les effets des crampes et des micros-blessures à chaque pas et chaque pénible étage à monter sans ascenseur.

En fait, il y a définitivement un côté un peu masochiste à réaliser des courses de ce genre… On retire un certain plaisir à avoir vaincu la douleur et à avoir été plus forts qu’elle, à raconter nos histoires de petits et gros bobos qui n’ont pas su nous arrêter. On assiste à une lutte entre le corps et l’esprit pendant ces longs kilomètres; et quand le pouvoir du mental triomphe sur les faiblesses de la chair, on se sent un petit peu plus solides pour affronter notre univers.

Et puis, il y a le plaisir de constater qu’avec le temps et l’expérience, les douleurs sont moins fréquentes ou moins intenses et qu’on les ressent moins longtemps. On s’endurcit peut-être…(?) et on apprend à mieux prévenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s