Raison 80: Tu t’ennuies des raids d’aventure

Je n’ai pas eu le temps d’en profiter beaucoup. Le jour où on m’a amené faire un rallye d’orientation en forêt, en 2007 ou 2008, l’activité était déjà en déclin… En fait, je crois qu’elle n’aura jamais réussi à percer. Manque d’engouement et donc d’inscriptions, beaucoup (beaucoup!) de logistique pour les organisateurs mais aussi, dans une certaine mesure, pour les participants, prix relativement élevé, éloignement des grands centres : le pari n’en valait apparemment pas la chandelle, et ceux qui organisent de tels défis se font rares aujourd’hui.

Pourtant, ce sont sans doute les courses les plus amusantes que j’ai vécues. Et il y a des jours comme aujourd’hui où je m’en ennuie…

Comment ça marche? Armé d’une carte, d’une boussole et d’un partenaire, tu dois trouver une série de points de contrôle dispersés dans la forêt grâce à des indices géographiques ou explicatifs. Le hic, c’est qu’ils sont bien cachés… et loin! Vélo, course, raquettes, canot, plusieurs combinaisons de modes de transport sont possibles tout au long du parcours. Et laissez-moi vous dire que ce ne sont pas les plus rapides qui arrivent en premiers dans ce genre d’évènements, mais bien les plus astucieux. Il faut bien planifier son parcours et lire avec attention les cartes et les indices, car il est facile de se tromper. Suivre les gens devant soi, même s’ils semblent savoir où ils vont, est une grave erreur de débutant! Comme quoi il ne faut faire confiance qu’à son propre jugement! Je me rappellerai par exemple toujours cette fois où, Pierre-Luc et moi avions gravi une montagne du centre de ski Stoneham, pour nous rendre compte que la bonne montagne où était située le point de contrôle était celle juste en face de nous… Il fallait tout redescendre pour mieux remonter… avec au moins trois ou quatre équipes qui nous avaient emboité le pas!! Haha!

Ce genre d’évènements est d’ailleurs excellent au niveau du team building… ou de la consolidation de couple! Il faut prendre des décisions rapidement, sous pression, alors que chacun détient une partie des informations (l’un tient la carte, l’autre les indices, par exemple). Gare à celui qui prend la mauvaise décision! Tu te découvres même parfois sous un angle nouveau. Des qualités et des défauts insoupçonnés font surface et te déstabilisent, te remettent en question et t’apprennent des leçons de vie.

D’un point de vue physique, le défi peut s’avérer également très éreintant : traîner son vélo sur ses épaules à travers des marécages, couper à travers la forêt en dehors des sentiers, marcher dans une rivière d’eau glacée où tu baignes jusqu’aux hanches, manquer d’énergie, se blesser, briser de l’équipement…tout est possible! Autrement dit : égratignures garanties! Mais plaisir fou aussi!

De mes quelques expériences de raids et rallyes, j’ai aimé devoir tenter de bien comprendre les cartes, apprendre à me débrouiller avec une boussole, deviner les sentiers, lire les montagnes… Je rêvais alors de ces rallyes qui se font sur plusieurs jours, au cours desquels tu dois également gérer ton sommeil et ta nourriture, soutenir ton partenaire dans des moments où la fatigue menace l’esprit d’équipe ou même seulement le tien!

Du coup, j’ai réalisé récemment que je n’avais pas fait ce genre de défis depuis plusieurs années. Comme le camping sauvage et la longue randonnée à pied ou à vélo, d’ailleurs. J’ai petit à petit oublié que ça existait. Peut-être que ça ne s’organise presque plus en fait, tout simplement, ce qui expliquerait pourquoi je n’en entends plus parler. Ou peut-être que c’est juste la vie de famille qui me ramène à des défis plus simples d’organisation logistique, et que je ne vois naturellement plus les rallyes passer.

Quoiqu’il en soit, je crois que les raids m’ont prédisposée aux ultratrails. Il faut être persévérant, ne pas avoir froid aux yeux, aimer la bouette, l’inconfort et les sentiers techniques, ne pas se soucier des petits bobos et chercher à vivre l’aventure. En d’autres mots, ils m’ont permis de goûter des moments d’une intensité physique hors du commun pour mieux me découvrir une force de caractère indispensable aux longues courses de trail…

Le 16 mai 2015, vous me verrez donc sans doute au Raid Pulse, en Outaouais http://raidpulse.com/homeFr/pevents/event-2.php. Depuis le temps que j’en rêve : me voilà! J’ai déjà hâte, c’est fou raid!!

raidpulse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s